Archives par mot-clé : Nimrud

Les tombes royales néo-assyriennes

En 1989, pendant les travaux de restauration de la ville et du palais de Nimrud, la première des nouvelles capitales assyriennes du Ier mil. BCE,  une mission irakienne trouva plusieurs tombes royales. Ce fut une découverte exceptionnelle puisqu’elles n’avaient pas été pillées. Mais les événements politiques internationaux des années 1990 ont fait passer presque inaperçue cette découverte.

Continuer la lecture de Les tombes royales néo-assyriennes

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

La peinture 2ème partie

Entre la fin du IVe mill. et le IIIe mill. BC, quand apparaissent les premières villes, on retrouve la peinture essentiellement dans les temples: à Tell Uqair, au nord-est de Babylone (et à 80 km au sud de Bagdad), le ‘Painted Temple’ présentait plusieurs pièces ornées de peintures dont seulement des fragments subsistent. Les deux vestibules portaient un décor de personnages humains, dans un cas accompagnés d’un quadrupède, insérés dans des ‘métopes’ qui sont composées de motifs géométriques.

Continuer la lecture de La peinture 2ème partie

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Nimrud, site en ligne

Depuis moins d’une semaine, Nimrud, une capitale d’Assyrie est accessible à l’adresse: http://archeologie.culture.fr/nimrud/fr/

Disponible dans le volet « Patrimoine du Proche-Orient » de la collection numérique Grands Sites Archéologiques publiée par le Ministère de la culture (archeologie.culture.fr), ce lien est l’aboutissement d’un long travail réalisé dans le cadre du programme de recherche « NimRod : de Nimrud à Rome, Découverte des bibliothèques de l’Antiquité » dirigé par Philippe Clancier, avec la collaboration de Gaëlle Coqueugniot (CNRS) et financé par le LabEx Les Passés dans le Présent. A part une introduction historique et de la ville assyrienne ainsi que de l’archéologue qui plus contribua à sa découverte, Max Mallowan, le deuxième mari d’Agatha Christie, le site internet offre la restitution de l’Ezida, le temple de Nabu, dieu de l’écriture et de la sagesse, où une riche bibliothèque a été retrouvée.

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Les transports par l’eau

NB : le jour de publication des articles est désormais le samedi

Un autre moyen de transport (pour le transport par terre voir l’article du 30/04/2018) est représenté par l’eau, fluviale et marine. Dans un pays, comme l’ancienne Mésopotamie, marqué si profondément par deux fleuves — Tigre et Euphrate — et leurs
affluents et par tout le réseau des canaux, le transport fluvial permet d’arriver partout. Les textes nous montrent un trafic intense et varié. Continuer la lecture de Les transports par l’eau

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts