Archives par mot-clé : magie

Détruire les monuments, effacer la mémoire?

 

Après les destructions des Buddas de Bâmyân, des temples de Palmyre (Syrie), d’une partie des capitales assyriennes (Nimrud, Khorsabad) et de la ville parthe d’Hatra, on pourrait penser que la destruction de monuments soit un phénomène moderne. Mais depuis qu’il existe des formations étatiques d’envergure, il y a eu des destructions de monuments officiels, c’est-à-dire d’oeuvres faites sur commande du pouvoir politique et religieux. Quel est la signification de ces actes? Et le phénomène récent a-t-il des bases communes avec les destructions anciennes?

Continuer la lecture de Détruire les monuments, effacer la mémoire?

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Les remèdes magiques

Des nouveaux textes dans le volet correspondant:
bonne lecture!

Pour guérir d’une maladie, se protéger contre des influences néfastes ou améliorer sa situation personnelle, les Mésopotamiens avaient recours à des pratiques que l’on pourrait définir « magiques ». La magie est l’ensemble des actes qui  sans recours aux dieux et sans rapport rationnel avec une situation donnée visent à agir sur cette dernière pour la faire évoluer dans le sens attendu. En général on distingue la magie noire, à effet négatif, servant pour lancer des sorts, faire tomber malade quelqu’un, ou empirer sa situation, de la magie blanche, à effet « thérapeutique » lato sensu1.

Continuer la lecture de Les remèdes magiques

  1. guérir toutes les souffrances, pas seulement les maladies []

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Les démons ou…. aux sources du mal

Pour les Mésopotamiens, la vie est toujours incertaine, remplie de multiples dangers et maux. Ils peuvent être d’origine naturelle -comme les crues, la sécheresse – ou surnaturelle, quelle soit divine ou démoniaque, comme les souffrances physiques ou psychologiques, les épidémies… Mais mêmes les maux d’origine naturelle peuvent avoir en dernière analyse une origine surnaturelle. Car tout pour les Mésopotamiens est rempli d’une présence « autre », ce qui aide à expliquer l’origine du mal.

Continuer la lecture de Les démons ou…. aux sources du mal

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts