Des cosmétiques et des tatouages : ou comment devenir un autre

 

Les analyses et les recherches sur les textes littéraires, l’iconographie et les restes archéologiques suggèrent que, loin d’être un élément mineur ou frivole, les cosmétiques sont en Mésopotamie autant liés à la personnalité qu’à la séduction1.

Terre cuite kassite de tête masculine retrouvée à Dur Kurigalzu. IIe moitié du IIe mill. BC
Terre cuite kassite de tête masculine retrouvée à Dur Kurigalzu. IIe moitié du IIe mill. BC

 

Tous, hommes, femmes et enfants se maquillaient au moins les yeux: dans les bas reliefs néo-assyriens et les terres cuites kassites , en effet, restent des traces de noir sur les yeux des hommes comme des divinités. Et aussi bien dans les tombes d’enfants et d’hommes que des femmes on a trouvé des boîtes cosmétiques. D’ailleurs, le kohl a une fonction médicale, étant une protection de l’oeil contre les insectes et le soleil. Continuer la lecture de Des cosmétiques et des tatouages : ou comment devenir un autre

  1. pour cosmétiques j’entends toute coloration temporaire, poudre, huile, lotion appliquée sur la peau []

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts