La peinture au Proche-Orient ancien : 1re partie, les débuts

Comme pour toutes les civilisations du passé, la peinture est un genre répandu mais difficile à préserver (il suffit de penser à l’art grec, qui n’est connu que par les vases). Si les plus anciennes peintures connues remontent au Paléolithique supérieur européen,
vers 25 000-17 000 av. J.-C.,1, au Proche-Orient les plus anciennes datent de la fin de l’épipaléolithique et plus précisément de 10 000 BCE ca. Les fouilles ont permis en effet de retracer l’utilisation de la peinture jusqu’au néolithique acéramique.

Continuer la lecture de La peinture au Proche-Orient ancien : 1re partie, les débuts

  1. Grottes el Castillo et Altamira en Espagne, grotte Angera en Italie, grottes Lascaux, Cosquer et Cussat en France. Les peintures de la grotte Chauvet, en Ardèche, sont parmi les plus anciennes, remontant à 35 000 av J-C. []

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Fête de la science

des nouveaux textes disponibles
dans le volet
correspondant


Dans le cadre de la fête de la science, qui se déroule du 5 au 13 octobre en France et du 9 au 17 novembre en outre-mer, le Collège de France ouvre ses portes
le vendredi 11  et le samedi 12 Octobre à tous, y compris aux écoliers, collégiens et lycéens pour des rencontres et ateliers gratuits avec des chercheurs. Pour le Proche-Orient ancien, des ateliers d’écriture et de sigillographie seront proposés vendredi toute la journée et samedi matin:venez nombreux!

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Nouvelle publication: Hommage À OLIVIER ROUAULT

VERSION FRANÇAISE
Quand un chercheur part à la retraite, ses collègues lui offrent en général un livre de mélanges pour le remercier du travail accompli. Mais c’est rare d’y retrouver les signes d’une profonde affection et estime: c’est le cas de ce livre d’hommages au Prof. Olivier Rouault, édité par deux de ses anciens collaborateurs, Laura Battini et Philippe Abrahami, qui ont pu mesurer le vide humain et intellectuel laissé par Olivier à Lyon après son départ.

L’ouvrage réunit vingt-cinq contributions  archéologiques  et assyriologiques, les deux domaines de compétence d’Olivier Rouault (le titre de l’ouvrage, la bêche et le stylet, y fait aussi allusion). Neuf d’entre elles traitent de la documentation de Terqa, de Mari et de Qasr Shemamok, les terrains de recherche de prédilection d’Olivier. Les autres concernent la société (temple, ou palais) et les aspects symboliques ou littéraires. Des textes plus intimes et quelques photos narrant un souvenir, un moment partagé avec Olivier, jalonnent ces contributions. La bibliographie d’Olivier jointe à ce volume montre son impressionnant travail de recherche, qui s’est toujours accompagné de la formation des étudiants, des responsabilités collectives  et de la diffusion de la connaissance auprès du grand public.

Philippe Abrahami et Laura Battini (eds), Par la bêche et le stylet! Cultures et sociétés syro-mésopotamiennes, Mélanges offerts à Olivier Rouault, Archaeopress Ancient Near Eastern Archaeology 5. Paperback; 205x290mm;300 pages; 139 figures; 18 tables (39 colour pages)

Pour acheter le livre: https://www.archaeopress.com/ArchaeopressShop/Public/defaultAll.asp?SubSeries=Archaeopress+Ancient+Near+Eastern+Archaeology&openAccess=

 

ENGLISH VERSION
This volume is a tribute to the career of Professor Olivier Rouault who has conducted extensive research in the fields of both Assyriology and Ancient Near Eastern archaeology. The book is composed of 25 papers written by his colleagues, friends and former students from Belgium, France, Great Britain, Italy, Israel, Japan, The Netherlands, Poland, Syria and the United States. The contributions presented here combine archaeological and assyriological studies, both Olivier’s priviliged areas of research. Nine papers deal with the data of Terqa, Mari and Qasr Shemamok, sites close to Professor Olivier Rouault’s main field of research. He published cuneiform tablets from Mari and Terqa and worked as a director of archaeological missions at Terqa and Qasr Shemamok.

 

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

nouvelle parution

Nouvelle biographie, Honor Frost,
une pionnière de l’archéologie sous-marine

 

 

Le deuxième numéro de la revue NABU (2019/2) est disponible depuis un mois sur le site en ligne (pour le télécharger gratuitement): 
https://sepoa.fr/wp/wp-content/uploads/2019/07/01.-NABU-2019-2-006.pdf.

 

Si vous voulez soutenir la revue, vous  pouvez vous abonner sur le site: http://sepoa.fr/?product_cat=revue-nabu

Ce site, boutique online de la  SEPOA (Société pour l’étude du Proche-Orient ancien), permet de commander des livres édités par la SEPOA : http://sepoa.fr/

 

 

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Le déluge

Changement du rythme de publication :
un nouveau billet tous les lundis, une bibliographie un samedi sur deux
L’un des passages bibliques les plus connus est celui du déluge: YHWH (Genèse 6 -9) se repent d’avoir crée l’homme à cause de sa méchanceté. Il décide alors de l’éliminer en envoyant un déluge qui recouvrira toute la terre et prévient le seul homme juste, Noé. Celui-ci a l’ordre de sauver une partie des animaux afin de pouvoir faire repartir la vie sur terre après la destruction.

Continuer la lecture de Le déluge

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts