Archives quotidiennes :

Pour une histoire du goût : la bouche en archéologie

Il est difficile de se faire une idée précise de l’alimentation des habitants de l’ancienne Mésopotamie.  D’une part, à part les repas royaux, connus de toute manière de façon très disparate et lacunaire, les repas quotidiens ne sollicitent pas l’intérêt des scribes  et s’inscrivent dans le quotidien, ce qui n’est pas en effet digne d’être rapporté par l’écrit. C’est probablement pour cela que, jusqu’aujourd’hui, seules 3  tablettes culinaires ont été découvertes1.

Continuer la lecture

  1. Même si il est possible que, dans le futur, d’autres soient retrouvées. Mais par rapport aux textes administratifs, par exemple, elles resteront très limitées. []

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts