Nouvelle publication : Hervé Reculeau, L’agriculture irriguée à Mari

Nouvelle biographie et nouveaux textes : bonne lecture !

Vient de paraître le livre de H. Reculeau, L’agriculture irriguée à Mari : essai d’histoire des techniques. Florilegium marianum XVI, Mémoires de N.A.B.U. 21, Paris, 2018.

Mémoire de NABU 21
H. reculeau – L’agriculture irrigué au royaume de Mari – Tome 1

Le livre comprend 2 tomes reliés, avec couverture rigide, l’un de texte (305 p.), l’autre des planches, photos et cartes (535 p.). Le prix de vente est de 70 €, sans les frais de port.

Pour plus de précisions voir la boutique en ligne de la SEPOA.

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Animaux en guerre : le cheval

Alla memoria dell’amatissima
Anna Carta Manchia
(17/09/1939- 21/11/2018), detta “Scendete bambine!”

Le cheval est l’animal le plus évident quand on pense aux guerres avant les véhicules à moteur. Il a servi depuis le début essentiellement pour le transport, d’abord des chariots, puis – vers le milieu du IIe mill – des hommes.

Détail de l'étendard d'Ur (British Museum)
Détail de l’étendard d’Ur (British Museum)

Dans les premières représentations figurées (étendard d’Ur, Stèle des vautours), qui remontent au IIIe mill., quand encore son identification exacte (onagre, âne domestique, cheval)((L’idéogramme sumérien pour cheval signifie littéralement: “âne des montagnes”.)) nous échappe, il est attelé à un char aux roues solides, difficile à manier. En plus, le joug, dérivé de celui inventé pour les boeufs, est mal adapté à l’équidé, qui a dû souffrir, spécialement de l’anneau au nez1. De même, l’absence de fers aux sabots a dû entraîner des sérieuses lésions aux membres. Mais depuis son apparition, le cheval est d’emblée lié à la guerre. Et déjà ici, au IIIe mill. av. J.-C., se trouvent les racines d’un topos littéraire autant qu’artistique, celui du char royal. Continuer la lecture de Animaux en guerre : le cheval

  1. Voir ici l’article sur le cheval : https://ane.hypotheses.org/4764. []

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Un groupe de recherche international sur le Maghreb à l’Holocène est né à la MAE – René Ginouvès

A l’initiative de la Maison Archéologie et Ethnologie – René Ginouves de Nanterre, dirigée par Isabelle Sidéra, un groupe de recherche international relevant de plusieurs universités et laboratoires d’Europe et du Maghreb ont accepté l’idée de la mise sur pied de ce nouvel International Research Network sur le Maghreb au cours de l’Holocène.

Continuer la lecture de Un groupe de recherche international sur le Maghreb à l’Holocène est né à la MAE – René Ginouvès

Animaux en guerre : le chien

Parmi les nombreuses représentations mésopotamiennes d’animaux, certaines les montrent intervenant dans la guerre. Ils peuvent intervenir sur invitation de l’homme (chiens, équidés,((On appelle ainsi les animaux appartenant à la famille Equidae dont l’identification exacte – cheval, âne domestique, âne sauvage, mule, bardot – n’est pas assurée.)) dromadaires) ou pas (animaux charognards).

Continuer la lecture de Animaux en guerre : le chien

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

La recherche et les chercheurs: un mariage impossible?

A la fin de l’année, il est habituel de tirer un bilan de l’année pour les mois écoulés. J’anticipe donc un peu, peut-être puisque je suis à l’étranger, là où  la comparaison des moyens donnés à la recherche fondamentale en France et ailleurs fait mal au coeur.  Je ne veux pas critiquer le système français, j’aimerais l’améliorer. Je dois tout à la France, c’est devenu “mon” pays, celui que j’ai choisi et qu’il m’a choisie. Mais je suis aussi très inquiète du “dirigisme” et de l’appauvrissement des moyens donnés à la recherche en France.

Continuer la lecture de La recherche et les chercheurs: un mariage impossible?

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts