Comprendre les terres cuites

Dans la terminologie archéologique, terre cuite (de l’italien terra cotta qui signifie «argile cuite»), se réfère à des plaquettes imagées et à des figurines humaines et animalières. Les scènes représentées sur les plaquettes sont très variées: scènes de culte, de sexe, de vie quotidienne, représentations d’animaux, de roi, d’offrant… Si les
scènes cultuelles et tout particulièrement celles concernant les déesses plutôt que les divinités mâles sont statistiquement les plus importantes par rapport à n’importe quel autre type de scène, une partie très réduite mais très intéressante concerne des moments insoupçonnés de la vie quotidienne, comme le ramassage de fruits sur les arbres, comme l’allaitement (de préférence au sein gauche, comme aussi sera présentée Marie dans de nombreuses peintures), comme la chasse. Continuer la lecture de Comprendre les terres cuites

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

De Bagdad à Damas. Études en mémoire de Dominique Sourdel

De Bagdad à Damas. Études en mémoire de Dominique Sourdel.
Textes rassemblés par Jean-Michel Mouton et Clément Onimus, Hautes études orientales 55, EPHE, Droz, Paris, Genève, 2018.

Ce livre est un hommage à Dominique Sourdel (1921-2014),
éminent orientaliste disparu il y a 4 ans. Il se compose de quinze contributions qui reprennent l’itinéraire scientifique de Sourdel depuis son étude de la grande époque bagdadienne du vizirat abbasside jusqu’à la publication des « Papiers de Damas » à laquelle il consacra les dernières années de sa vie. Bagdad, Alep, Damas, Jérusalem, Le Caire et Kairouan sont quelques-unes des étapes de ce livre illustrées par des études qui portent sur l’histoire du monde musulman médiéval, ainsi que sur l’archéologie, l’islamologie et la linguistique. A travers la présentation d’un matériel inédit ou d’approches originales, ses amis, élèves et disciples inscrivent ici leurs travaux dans la continuité des enseignements et de l’œuvre de ce savant.

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Propriétés rurales et urbaines à Damas au Moyen Âge

Jean-Michel Mouton, Dominique Sourdel, Janine Sourdel-Thomine, Propriétés rurales et urbaines à Damas au Moyen Âge. Un corpus de 73 documents juridiques entre 310/922 et 669/1271, Documents relatifs à l’histoire des croisades, XXIII, AIBL, Paris, De Boccard, 2018.

Cet ouvrage présente 73 actes notariés conservés au Moyen Âge
dans le dépositoire de vieux papiers de la Grande mosquée de Damas où étaient entreposés les documents hors d’usage à caractère plus ou moins religieux. La sélection présentée porte en majorité sur des actes de vente, mais aussi sur des contrats de location, des certificats de propriété et des donations sous forme de waqf relatives aux propriétés rurales et urbaines de Damas et de son oasis, la Ghouta. Les acheteurs, vendeurs, bailleurs et locataires qui apparaissent dans cette documentation appartenaient essentiellement aux classes moyennes de la société arabo-musulmane et ils nous permettent de découvrir des aspects méconnus de la vie de ces populations actives et commerçantes qui marquèrent l’époque des croisades. C’est ainsi une image nouvelle de la capitale syrienne qui s’offre à nous à travers ses activités et son habitat. Ainsi encore se trouve révélée l’emprise foncière que la société damascaine exerçait sur les vergers de la Ghouta et les grands domaines périphériques.

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Civilisations en transition IV. Patrimoine partagé ou patrimoine à usage identitaire

Les Actes du colloque Civilisations en transition IV. Patrimoine partagé
ou patrimoine à usage identitaire, tenu les 23 et 24 Octobre 2017 à Paris, au siège de l’UNESCO, sont déjà disponibles. Les 11 articles, rassemblés par Jean-Luc Fournet, Jean-Michel Mouton et Jacques Paviot, forment un volume de 328 pages, publié avec le concours du Centre international des sciences de l’homme de l’ UNESCO – Byblos, 2018.

Table des matières

J.-L. Fournet, J.-M. Mouton & J Paviot Avant-propos 3
Les auteurs de ce volume 9
H.-P Francfort Mise en abyme de monuments et
patrimonialisation quelques exemples antiques de la
Méditerranée à l’Asie centrale
15
J.-L. Fournet Changements religieux et patrimoine cultuel le sort des temples égyptiens durant l’Antiquité tardive 45
J.-M. Mouton Conservation et destruction du patrimoine architectural antique dans l’islam médiéval le cas de la ville de Damas 83
J Paviot Les pèlerins occidentaux et le patrimoine religieux au Proche-Orient au Moyen Âge 105
D. Pieri Le sanctuaire paléochrétien de Saint-Syméon en Syrie du Nord un site dans la tourmente 129
J.-P Brun Le désert Oriental d’Égypte, d’un état de préservation exceptionnel à la destruction totale des sites 143
A. Tohme Tabet Conséquences des destructions des monuments et des sites patrimoniaux causées par les guerres sur le patrimoine culturel immatériel. Quelques exemples du Moyen-Orient 167
Yves. Bruley Patrimoine partagé ou identitaire ? La diplomatie française et les Lieux saints de Jérusalem et Bethléem au milieu du XIXe siècle 193
J.-O. Guilhot Légiférer sur l’archéologie. une évidence patrimoniale ou une stratégie d’appropriation territoriale ? Les priorités de la France autour de la Méditerranée (1835-1941) 219
L. Buccianti-Barakat Patrimoine urbain et mémoire d’une ville Beyrouth 263
S. Hakimian Réflexions sur la sauvegarde du patrimoine à travers l’expérience du Liban 275
Annexe 295

 

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Une histoire de femmes (2e partie)

Sceau de Zamena, nourrice à la cour d'Urkish, fin du IIIe mill. av. J-C.
Sceau de Zamena, nourrice à la cour d’Urkish, fin du IIIe mill. av. J-C.

Bien que les sources concernent plus souvent les femmes de l’élite, reines ou prêtresses, elles n’oublient pas pour autant les femmes des autres milieux sociaux. Ainsi, nous pouvons connaître la vie des femmes qui travaillaient pour d’autres ou des femmes qui participaient à une entreprise familiale. Depuis leur apparition, en effet, les listes de personnes qui travaillaient dans les palais ou les temples, citent souvent des femmes dans différents secteurs : nourrices, fileuses, musiciennes, cabaretières , qui côtoyaient des femmes travaillant dans des secteurs plus “masculins”, comme l’écriture et la construction. On connaît ainsi des femmes chargées de transporter les briques dont toute construction mésopotamienne nécessite une grande quantité et qui étaient faites à l’avance. Continuer la lecture de Une histoire de femmes (2e partie)

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts