Archives quotidiennes :

Les portes urbaines : entre stratégie militaire et nécessités quotidiennes (troisième partie)

par Laura Battini

Les portes ne sont pas que des bâtiments militaires. Leurs fonctions sont nombreuses: elles constituaient une part active de la vie urbaine, en autorisant le transit des gens, des animaux, des marchandises et des idées. Les textes indiquent souvent l’utilisation des portes comme lieux de justice. Un texte du IIe mill. av. J.-C. demande l’ouverture d’une porte urbaine pour y faire asseoir les juges: « Ouvre la porte de Shamash, laisse les juges s’asseoir là et ils ne seront pas insouciants en veillant sur la porte » À Assur au début du IIe mill., sept juges s’asseyaient à la porte urbaine pour écouter les complaintes. C’est ici que les témoins sont menés pendant les procès. D’autres textes, dont des textes de sagesse, citent le tribunal de la porte urbaine. Plusieurs livres de la Bible conservent la coutume d’utiliser les portes comme lieu de justice.

Porte urbaine de Dur-Sharrukin

Porte urbaine de Dur-Sharrukin

Continuer la lecture

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts