Archives de catégorie : urbanisme

La ville de Babylone par Hérodote

La description de Babylone que l’on retrouve dans les Histoires d’Hérodote est très riche en détails que l’archéologie a confirmés (double muraille, présence d’un fossé, forme géométrique plus rectangulaire que carrée, ziqqurat à plusieurs étages… ). On est donc très tenté d’en retrouver d’autres qui ne peuvent pas être confirmés par les données archéologiques. Par ex. la présence de 3 ou 4 étages par maison est malheureusement non vérifiable à cause de la hauteur restreinte de conservation des murs en terre crue. Et l’existence d’une statue d’or (ou du moins plaquée d’or) de Marduk est probable mais sans aucune preuve car l’habitude des anciens à recycler les matériaux en aurait fait disparaître toute trace. D’autres éléments sont clairement faux (l’obligation pour toute jeune fille pubère de s’unir une fois avec un étranger), d’autres résultent d’erreurs qui devaient être déjà largement répandues à l’extérieur de la Mésopotamie vers le VIe-Ve siècle (confusion entre Assyrie et Babylonie). Alors, il est intéressant de se replonger dans la lecture d’Hérodote (livre I, 178-187) car Babylone est pour lui « si magnifique, que nous n’en connaissons pas une qu’on puisse lui comparer » : Continuer la lecture

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Babylone : ville idéale ou idéal de ville ? (deuxième partie)

Dans les sources classiques (cf. Hérodote) comme proches-orientales, Babylone est la ville mythique par excellence: c’est la capitale d’un vaste empire, siège d’érudition et de science, lieu de mort du mythique Alexandre le Grand…. Dans la Bible elle est le lieu de différenciation des langues. Ce n’est pas un hasard si elle devient le siège de deux des sept Merveilles du Monde, la tour de Babel et ses murailles. Cette Babylone mythique continue encore à être évoquée aujourd’hui dans l’art, la musique et la production cinématographique (Finkel et Seymour 2009), jusqu’à devenir un lieu commun de la culture populaire: restaurants, métros, rues au nom de cette ville.

Continuer la lecture

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Babylone, ville idéale ou idéal de ville ? (première partie)

Babylone ne cesse pas de fasciner : la dernière exposition en Europe date de 2008-2009 et a réuni les trois plus grands musées des antiquités de France, Angleterre et Allemagne. Une exposition s’est tenue jusqu’en mai 2016 à Jérusalem sur la captivité des Juifs exilés à Babylone (« By the River of Babylon »). Des colloques internationaux sur la ville de Babylone ont eu lieu régulièrement ces dernières cinquante années. C’est encore d’elle que s’est inspiré Constant Anton Nieuwenhuys dans les années ’60-’70 pour repenser complètement la ville et la vie des hommes à l’intérieur d’un espace urbain humain et solidaire. Mais une Babylone antihumaine est chantée dans le 1er album du groupe français Tryo en 1998, selon une longue tradition du reggae. Continuer la lecture

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts