Archives de catégorie : histoire

Vient de paraître…

IMAGE AND IDENTITY IN THE ANCIENT NEAR EAST: PAPERS IN MEMEORIAM PIERRE AMIET

Ce livre, édité par Laura Battini, est le résultat d’un colloque tenu en 2016 à Lyon en l’honneur de Pierre Amiet, retardé par le surmenage des participants, et d’articles issus de collègues qui ont voulu rendre un dernier hommage à Pierre Amiet, conservateur du Département des Antiquités Orientales au Louvre et fin connaisseur des expressions artistiques lato sensu de Mésopotamie, Iran et Syrie. Avec Pierre Amiet et quelques mois plus tard Agnès Spycket, c’est l’une des dernières mémoires de l’archéologie et assyriologie du XXe s. qui disparaît.

Publié par Archaeopress à Oxford, le livre contient 209 pages (204 de texte, plus 4 pages d’introduction et 1 de table des matières), 119 figures, et coûte 38£ (version papier+ pdf), ou 16 £ (version pdf).

Paperback: 9781803271224

Digital: 9781803271231

Pour le commander, cliquer sur cette adresse.

Table des matières:

 

Première Partie : Persona et le corps

Rita Dolce, “Personae” and Human Images. “Different Bodies” and the Power of Visual Communication. 1
Laura Battini, Corps ou persona ? L’enfant à l’époque néo-assyrienne 11
Rita Dolce, Real Human Bodies, Images of Bodies and the Time Factor in the Early Cultures of Mesopotamia and Syria 27
Agnes Garcia-Ventura, The Cultural Construction of the Gendered Body in Ancient Near Eastern Studies: A Historiographical Approach 38
Silvana Di Paolo, Validating the Imprinting through Presence and Properties in Old Babylonian Period 48
Rita Dolce, Souvenir de Pierre Amiet 55
Alice Mouton, Altérations corporelles en Anatolie hittite 56
Véronique Van der Stede, As-tu vu celui dont le corps est abandonné dans le désert ? Je l’ai vu, son eṭemmu ne se repose pas aux Enfers… Le devenir du corps par-delà la mort en Mésopotamie 65
 

Deuxième partie : Les autres pistes de recherche

Jean-Claude Margueron, Aux origines du premier urbanisme: Approche méthodologique des conditions de sa naissance 79
Margaret Cool-Root, The Arc of the Horn Part I: Ibexes as Icons of Cultural Imperative in Early Iranian Glyptic 94
Astrid Nunn, Couleurs et lumière sur les statues mésopotamiennes 101
Pierre Villard, Les orfèvres dans les sources écrites néo-assyriennes 115
Laura Battini, Reprise de motifs akkadiens en Assyrie : de la porte « habitée » à l’arbre de vie 125

 

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Le genre littéraire mésopotamien de la ‘lamentation’

 

En Mésopotamie, existe depuis la fin du IIIe mill. BC un genre littéraire connu comme la lamentatio: des poèmes chantent la ruine d’une ville, que les dieux viennent d’abandonner et où tout le cours normal de la vie est ainsi altéré. Dans les cas où la fin du poème est connue, il semble que la vie ressurgit et les dieux rentrent dans leurs temples, pour signifier la fin de la période difficile.

Continuer la lecture

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

La ville neuve

En répétant l’action constructive des dieux, la construction d’une ville entière permettait au roi de prétendre sa proximité avec les dieux. Mais elle lui permettait surtout de se glorifier, de célébrer sa grandeur, son pouvoir, son règne. Enfin, en construisant une ville nouvelle, le roi avait la possibilité de ne pas faire tomber dans l’oubli son propre nom. En effet, fonder une ville signifie lui donner un nom, et comme acte royal, il était aussi présent et relaté dans les inscriptions royales.

Continuer la lecture

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Repas quotidiens et repas de fêtes en Mésopotamie (2)

UNE NOUVELLE BIOGRAPHIE
EST DISPONIBLE DANS LE VOLET
CORRESPONDANT: ELIZABETH DOUGLAS VAN BUREN

PRÉPARATION DES ALIMENTS
Pour préparer les divers aliments, il fallait un système de cuisson et un minimum d’ustensiles. Les bédouins utilisaient un matériel portable, de même que les soldats en campagne comme le montre un bas-relief assyrien représentant la préparation du repas sous la tente [Figure 1].

Figure 1: Préparation du repas par des soldats en campagne, règne d'Assurbanipal

Figure 1: Préparation du repas par des soldats en campagne, règne d’Assurbanipal

Continuer la lecture

Pierre Villard

Professeur d'histoire ancienne. Université Clermont Auvergne. Spécialiste de l'empire néo-assyrien.

More Posts

La malédiction d’Ištar

La malédiction d’Ištar – une malédiction en effet !

Poussé par la curiosité, je viens de regarder le récent téléfilm de Sam Yates La Malédiction d’Ishtar que me proposait la médiathèque de ma ville (en VO, Agatha and the curse of Ishtar). Le résumé indiquait : « Durant l’hiver de l’année 1928, Agatha Christie souffre de son récent divorce et de sa soudaine célébrité. Elle décide de faire un voyage en Irak, où des fouilles archéologiques ont lieu. Bien malgré elle, la romancière se retrouve mêlée à des histoires d’amour, et à une série de meurtres… »

Continuer la lecture