Archives de catégorie : femme

La Dame d'Uruk

La ‘Dame’ d’Uruk

PLAN D'URUK

PLAN D’URUK

Considérée comme l’exemple le plus réussi de la statuaire d’époque uruk, cette tête en marbre, conservée au musée de Baghdad sous le numéro IM 45434, a été retrouvée en 1938 à Uruk, le site connu pour être la première « ville » de l’histoire. Elle fut trouvée dans une cachette du temple Eanna qui se trouve au centre d’Uruk et a une longue durée de vie.
La tête n’était donc pas en position primaire, mais secondaire : la tête n’avait pas été créée pour être enterrée dans la cachette, elle avait d’abord servi dans le temple pour enfin rejoindre la cachette au terme de sa vie. En tout temps de l’histoire mésopotamienne, en effet, les objets reliés au temple et endommagés ne sont pas jetés n’importe où mais cachés dans des fosses. La raison en est simple : étant remplis de la présence divine, ils ne peuvent être abandonnés dans la nature. Cette pièce qui reste unique à l’état actuel de nos connaissances, constitue le point de départ de la sculpture monumentale.

Continuer la lecture

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

La tombe de la reine Puabi dans le cimetière royal d’Ur

 

Une découverte qui fit grande sensation au début du XXe s. fut le cimetière royal d’Ur. Leonard Woolley popularisa ses découvertes avec des conférences, l’écriture de livres et articles et une exposition qui se tint au USA en 1931, lorsque les fouilles d’Ur continuaient encore. L’une des tombes les plus spectaculaires fut celle de la reine Puabi, qui depuis sa découverte en 1927 a enthousiasmé l’imagination du public.

Continuer la lecture

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Les tombes royales néo-assyriennes

En 1989, pendant les travaux de restauration de la ville et du palais de Nimrud, la première des nouvelles capitales assyriennes du Ier mil. BCE,  une mission irakienne trouva plusieurs tombes royales. Ce fut une découverte exceptionnelle puisqu’elles n’avaient pas été pillées. Mais les événements politiques internationaux des années 1990 ont fait passer presque inaperçue cette découverte.

Continuer la lecture

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Les enfants en Mésopotamie

DES NOUVEAUX TEXTES SONT DISPONIBLES:
BONNE LECTURE!

 

Dans la société mésopotamienne les enfants étaient tellement importants que la stérilité, considérée essentiellement un problème féminin, était cause de rupture de mariage…. Il n’était pas seulement important avoir des enfants, mais il était préférable en avoir un grand nombre. Un célèbre passage de l’épopée de Gilgamesh, quand le héros demande à Enkidu de lui décrire la vie dans l’Au-delà, énumère les bienfaits d’un grand nombre d’enfants : Continuer la lecture

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

La naissance

 

Dans ces temps de Noël, voici un petit texte sur la naissance en Mésopotamie. Comme dans toute société ancienne, la naissance est un moment fondamental et particulier: elle transforme le couple en parents et élargit la famille. C’est un moment festif qui réunit toutes les générations, un espoir renouvelé, la vie va continuer….  Mais dans les sociétés anciennes, qui n’ont pas des grandes connaissances en médecine, la naissance est aussi un moment très dangereux, pour la mère comme pour l’enfant.

Continuer la lecture

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts