Archives de catégorie : épigraphie

Vient de paraître…

IMAGE AND IDENTITY IN THE ANCIENT NEAR EAST: PAPERS IN MEMEORIAM PIERRE AMIET

Ce livre, édité par Laura Battini, est le résultat d’un colloque tenu en 2016 à Lyon en l’honneur de Pierre Amiet, retardé par le surmenage des participants, et d’articles issus de collègues qui ont voulu rendre un dernier hommage à Pierre Amiet, conservateur du Département des Antiquités Orientales au Louvre et fin connaisseur des expressions artistiques lato sensu de Mésopotamie, Iran et Syrie. Avec Pierre Amiet et quelques mois plus tard Agnès Spycket, c’est l’une des dernières mémoires de l’archéologie et assyriologie du XXe s. qui disparaît.

Publié par Archaeopress à Oxford, le livre contient 209 pages (204 de texte, plus 4 pages d’introduction et 1 de table des matières), 119 figures, et coûte 38£ (version papier+ pdf), ou 16 £ (version pdf).

Paperback: 9781803271224

Digital: 9781803271231

Pour le commander, cliquer sur cette adresse.

Table des matières:

 

Première Partie : Persona et le corps

Rita Dolce, “Personae” and Human Images. “Different Bodies” and the Power of Visual Communication. 1
Laura Battini, Corps ou persona ? L’enfant à l’époque néo-assyrienne 11
Rita Dolce, Real Human Bodies, Images of Bodies and the Time Factor in the Early Cultures of Mesopotamia and Syria 27
Agnes Garcia-Ventura, The Cultural Construction of the Gendered Body in Ancient Near Eastern Studies: A Historiographical Approach 38
Silvana Di Paolo, Validating the Imprinting through Presence and Properties in Old Babylonian Period 48
Rita Dolce, Souvenir de Pierre Amiet 55
Alice Mouton, Altérations corporelles en Anatolie hittite 56
Véronique Van der Stede, As-tu vu celui dont le corps est abandonné dans le désert ? Je l’ai vu, son eṭemmu ne se repose pas aux Enfers… Le devenir du corps par-delà la mort en Mésopotamie 65
 

Deuxième partie : Les autres pistes de recherche

Jean-Claude Margueron, Aux origines du premier urbanisme: Approche méthodologique des conditions de sa naissance 79
Margaret Cool-Root, The Arc of the Horn Part I: Ibexes as Icons of Cultural Imperative in Early Iranian Glyptic 94
Astrid Nunn, Couleurs et lumière sur les statues mésopotamiennes 101
Pierre Villard, Les orfèvres dans les sources écrites néo-assyriennes 115
Laura Battini, Reprise de motifs akkadiens en Assyrie : de la porte « habitée » à l’arbre de vie 125

 

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Repas quotidiens et repas de fêtes en Mésopotamie (1)

 

Les sources disponibles sur la façon de s’alimenter en Mésopotamie privilégient sans surprise les pratiques des élites. Les banquets royaux sont assez bien documentés, à la fois par des inscriptions des souverains et par quelques bas-reliefs néo-assyriens [Figure 1].

Assurbanipal banquetant avec son épouse (bas relief de Ninive, VIIe s av JC)

Assurbanipal banquetant avec son épouse (bas relief de Ninive, VIIe s av JC)

Continuer la lecture

Pierre Villard

Professeur d'histoire ancienne. Université Clermont Auvergne. Spécialiste de l'empire néo-assyrien.

More Posts

Détruire les monuments, effacer la mémoire?

 

Après les destructions des Buddas de Bâmyân, des temples de Palmyre (Syrie), d’une partie des capitales assyriennes (Nimrud, Khorsabad) et de la ville parthe d’Hatra, on pourrait penser que la destruction de monuments soit un phénomène moderne. Mais depuis qu’il existe des formations étatiques d’envergure, il y a eu des destructions de monuments officiels, c’est-à-dire d’oeuvres faites sur commande du pouvoir politique et religieux. Quel est la signification de ces actes? Et le phénomène récent a-t-il des bases communes avec les destructions anciennes?

Continuer la lecture

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

La symbolique des émotions

 

Pendant longtemps, les historiens, les archéologues et les spécialistes des images ont négligé un aspect important de la vie humaine: les émotions. Ceci est peut-être du à une “déformation professionnelle”: à force d’essayer de rendre plus “scientifique” donc moins subjective leur respective discipline (histoire, archéologie, art), on a cru bon négliger un aspect essentiel de tout être humain.

Continuer la lecture

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

SENSATIONNEL! UN NOUVEAU DÉCHIFFREMENT!

 

Il y a quelques jours à peine, on annonçait le déchiffrement de l’élamite linéaire, une écriture utilisée en Iran entre la fin du IIIe mill. av. J-C et le début du IIe mill. av. J-C. et notant la langue élamite. Découverte en 1901 sur le site de Suse, cette langue n’avait pas pu être traduite. C’est un français, François Desset, professeur à l’Université de Téhéran et membre du laboratoire Archéorient de Lyon, qui est arrivé à déchiffrer cette langue, après une douzaine d’années de travail, en collaboration lors de ces deux dernières années avec trois autres chercheurs: Kambiz Tabibzadeh, Mattheiu Kervran et Gian-Pietro Basello.

Continuer la lecture

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts