Archives de catégorie : couleur

Des cosmétiques et des tatouages : ou comment devenir un autre

 

Les analyses et les recherches sur les textes littéraires, l’iconographie et les restes archéologiques suggèrent que, loin d’être un élément mineur ou frivole, les cosmétiques sont en Mésopotamie autant liés à la personnalité qu’à la séduction1.

Terre cuite kassite de tête masculine retrouvée à Dur Kurigalzu. IIe moitié du IIe mill. BC
Terre cuite kassite de tête masculine retrouvée à Dur Kurigalzu. IIe moitié du IIe mill. BC

 

Tous, hommes, femmes et enfants se maquillaient au moins les yeux: dans les bas reliefs néo-assyriens et les terres cuites kassites , en effet, restent des traces de noir sur les yeux des hommes comme des divinités. Et aussi bien dans les tombes d’enfants et d’hommes que des femmes on a trouvé des boîtes cosmétiques. D’ailleurs, le kohl a une fonction médicale, étant une protection de l’oeil contre les insectes et le soleil. Continuer la lecture de Des cosmétiques et des tatouages : ou comment devenir un autre

  1. pour cosmétiques j’entends toute coloration temporaire, poudre, huile, lotion appliquée sur la peau []

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

La peinture 2ème partie

Entre la fin du IVe mill. et le IIIe mill. BC, quand apparaissent les premières villes, on retrouve la peinture essentiellement dans les temples: à Tell Uqair, au nord-est de Babylone (et à 80 km au sud de Bagdad), le ‘Painted Temple’ présentait plusieurs pièces ornées de peintures dont seulement des fragments subsistent. Les deux vestibules portaient un décor de personnages humains, dans un cas accompagnés d’un quadrupède, insérés dans des ‘métopes’ qui sont composées de motifs géométriques.

Continuer la lecture de La peinture 2ème partie

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Les Couleurs à Dur-Sharrukin

à la mémoire d’Eleanor

Eleanor Guralnick s’est spécialisée dans l’étude de Khorsabad, l’ancienne Dur-Sharrukin (“Forteresse de Sargon”), l’éphémère capitale de Sargon II d’Assyrie (722/721-705 av. J.-C). Après s’être intéressée à la composition des reliefs narratifs de Khorsabad, elle traite des proportions des figures de Khorsabad ainsi que de Nimrud, autre capitale assyrienne, des reliefs en bronze de Khorsabad,  et publie  la correspondance d’Émile Botta, le découvreur de la capitale de Sargon II,  avec le secrétaire de la société asiatique parisienne, Jules Mohl.
Continuer la lecture de Les Couleurs à Dur-Sharrukin

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts