Archives de catégorie : archéologie

APPEL À COMMUNICATION : THE THIRD INTERNATIONAL CONFERENCE ON ARCHAEOLOGY OF SOUTHEASTERN IRAN

APPEL À COMMUNICATION POUR LE 3ÈME ICASI (=INTERNATIONAL CONFERENCE ON ARCHAEOLOGY OF SOUTHEASTERN IRAN), 13-15 décembre 2021

Les 13, 14 et 15 décembre prochains se tiendra le troisième colloque international concernant l’archéologie de l’Iran sud-oriental. En raison du contexte sanitaire encore incertain, le colloque sera online. L’Université de Zabol, qui l’organise, lance un appel à communication à tous les chercheurs et enseignants-chercheurs intéressés. Sept thèmes majeurs seront débattus lors du colloque:

-Fouilles et surveys en Iran sud-oriental
-Relations régionales et interrégionales
-Les rapports avec le Golfe
-Commerces et technologies
-Histoire et art
-Archéologie de l’Iran sud-oriental comme science multidisciplinaire
-Développements touristiques

POUR SOUMETTRE UNE COMMUNICATION, vous avez jusqu’au 7 octobre pour le résumé et le 6 novembre pour la communication entière.

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à écrire à
3icasi@uoz.ac.ir

Texte de l’appel à contribution (voir aussi: http://3icasi.uoz.ac.ir/):
Bien que encore peu connue, la région du sud-est de l’Iran (= provinces actuelles de Sistan et Baluchestan, Kerman, Hormozgan et certaines parties de la province du Khorasan du Sud) a été toujours un important centre culturel, au croisement de plusieurs civilisations et routes commerciales entre Mésopotamie, Anatolie, Indus et Asie centrale. Cette situation privilégiée lui a permis de jouer un un rôle important dans le développement de la culture et de la civilisation humaines sur le plateau iranien. C’est pour analyser ce rôle essentiel que se tiendra le troisième colloque de l’archéologie de l’Iran sud-oriental. Le premier colloque avait eu lieu en 2001 à Zahedan, le deuxième en 2017 à Jiroft. L’accroissement des fouilles et des surveys en Iran ces dernières années demande l’organisation d’un troisième colloque qui comme les précédents permettra de discuter des avancées de la recherche, tout en participant à la reconnaissance de la culture archéologique de cette zone historique

 

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

La malédiction d’Ištar

La malédiction d’Ištar – une malédiction en effet !

Poussé par la curiosité, je viens de regarder le récent téléfilm de Sam Yates La Malédiction d’Ishtar que me proposait la médiathèque de ma ville (en VO, Agatha and the curse of Ishtar). Le résumé indiquait : « Durant l’hiver de l’année 1928, Agatha Christie souffre de son récent divorce et de sa soudaine célébrité. Elle décide de faire un voyage en Irak, où des fouilles archéologiques ont lieu. Bien malgré elle, la romancière se retrouve mêlée à des histoires d’amour, et à une série de meurtres… »

Continuer la lecture de La malédiction d’Ištar

La tombe de la reine Puabi dans le cimetière royal d’Ur

 

Une découverte qui fit grande sensation au début du XXe s. fut le cimetière royal d’Ur. Leonard Woolley popularisa ses découvertes avec des conférences, l’écriture de livres et articles et une exposition qui se tint au USA en 1931, lorsque les fouilles d’Ur continuaient encore. L’une des tombes les plus spectaculaires fut celle de la reine Puabi, qui depuis sa découverte en 1927 a enthousiasmé l’imagination du public.

Continuer la lecture de La tombe de la reine Puabi dans le cimetière royal d’Ur

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Les tombes royales néo-assyriennes

En 1989, pendant les travaux de restauration de la ville et du palais de Nimrud, la première des nouvelles capitales assyriennes du Ier mil. BCE,  une mission irakienne trouva plusieurs tombes royales. Ce fut une découverte exceptionnelle puisqu’elles n’avaient pas été pillées. Mais les événements politiques internationaux des années 1990 ont fait passer presque inaperçue cette découverte.

Continuer la lecture de Les tombes royales néo-assyriennes

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

La paléogénomique

 

En 1984, grâce aux développements de la biologie moléculaire, un cheval empaillé et une momie égyptienne ont été les premiers êtres vivants morts à donner les premières séquences d’ADN: la paléogénétique était née. Cette nouvelle discipline s’occupe donc d’analyser l’ADN d’hommes, animaux, végétaux et microrganismes ayant vécu dans le passé. On part de l’ADN contenu dans les ossements, les dents, les poils, ou les tissus de momies. Les résultats contribuent à l’avancée significative des connaissances en archéologie, paléontologie, paléopathologie et paléoécologie.

Continuer la lecture de La paléogénomique

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts