Archives de catégorie : Parutions

NOUVELLE PARUTION: NABU 2020/1

Un nouveau numéro du journal Notes Assyriologiques Brèves et Utilitaires (=NABU) vient de paraître. Il s’agit du premier numéro de 2020. Pour l’acheter, aller sur le site de la SEPOA (=) à l’adresse: https://sepoa.fr/?page_id=14.
Pour le télécharger gratuitement, cliquer ici.

La revue N.A.B.U. publie des notes brèves concernant essentiellement l’épigraphie proche-orientale. L’adresse pour envoyer les manuscrits (sous forme Word ou RTF et PDF) est la suivante: nabu@sepoa.fr.
La SÉPOA, Société pour l’étude du Proche-Orient ancien, est une association 1901. Elle publie depuis 1987 la revue NABU et plusieurs collections de livres, par ex. les Mémoires de NABU, la série MTT (Matériaux pour l’étude de la Toponymie et de la Topographie).

 

 

 

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

Nouvelle publication: Hommage À OLIVIER ROUAULT

VERSION FRANÇAISE
Quand un chercheur part à la retraite, ses collègues lui offrent en général un livre de mélanges pour le remercier du travail accompli. Mais c’est rare d’y retrouver les signes d’une profonde affection et estime: c’est le cas de ce livre d’hommages au Prof. Olivier Rouault, édité par deux de ses anciens collaborateurs, Laura Battini et Philippe Abrahami, qui ont pu mesurer le vide humain et intellectuel laissé par Olivier à Lyon après son départ.

L’ouvrage réunit vingt-cinq contributions  archéologiques  et assyriologiques, les deux domaines de compétence d’Olivier Rouault (le titre de l’ouvrage, la bêche et le stylet, y fait aussi allusion). Neuf d’entre elles traitent de la documentation de Terqa, de Mari et de Qasr Shemamok, les terrains de recherche de prédilection d’Olivier. Les autres concernent la société (temple, ou palais) et les aspects symboliques ou littéraires. Des textes plus intimes et quelques photos narrant un souvenir, un moment partagé avec Olivier, jalonnent ces contributions. La bibliographie d’Olivier jointe à ce volume montre son impressionnant travail de recherche, qui s’est toujours accompagné de la formation des étudiants, des responsabilités collectives  et de la diffusion de la connaissance auprès du grand public.

Philippe Abrahami et Laura Battini (eds), Par la bêche et le stylet! Cultures et sociétés syro-mésopotamiennes, Mélanges offerts à Olivier Rouault, Archaeopress Ancient Near Eastern Archaeology 5. Paperback; 205x290mm;300 pages; 139 figures; 18 tables (39 colour pages)

Pour acheter le livre: https://www.archaeopress.com/ArchaeopressShop/Public/defaultAll.asp?SubSeries=Archaeopress+Ancient+Near+Eastern+Archaeology&openAccess=

 

ENGLISH VERSION
This volume is a tribute to the career of Professor Olivier Rouault who has conducted extensive research in the fields of both Assyriology and Ancient Near Eastern archaeology. The book is composed of 25 papers written by his colleagues, friends and former students from Belgium, France, Great Britain, Italy, Israel, Japan, The Netherlands, Poland, Syria and the United States. The contributions presented here combine archaeological and assyriological studies, both Olivier’s priviliged areas of research. Nine papers deal with the data of Terqa, Mari and Qasr Shemamok, sites close to Professor Olivier Rouault’s main field of research. He published cuneiform tablets from Mari and Terqa and worked as a director of archaeological missions at Terqa and Qasr Shemamok.

 

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

nouvelle parution

Nouvelle biographie, Honor Frost,
une pionnière de l’archéologie sous-marine

 

 

Le deuxième numéro de la revue NABU (2019/2) est disponible depuis un mois sur le site en ligne (pour le télécharger gratuitement): 
https://sepoa.fr/wp/wp-content/uploads/2019/07/01.-NABU-2019-2-006.pdf.

 

Si vous voulez soutenir la revue, vous  pouvez vous abonner sur le site: http://sepoa.fr/?product_cat=revue-nabu

Ce site, boutique online de la  SEPOA (Société pour l’étude du Proche-Orient ancien), permet de commander des livres édités par la SEPOA : http://sepoa.fr/

 

 

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

VIent de paraître : SEMITICA 61 (2019)

Revue publiée par l’Institut d’études sémitiques du Collège de France, sous la direction de Thomas Römer

TABLE DES MATIÈRES

Michaël Guichard. De Larsa à Mari (I) : nouvelles
incantations paléo-babyloniennes ………………………………………… 5
William M. Schniedewind. The Gezer Calendar as an
Adaptation of the Mesopotamian Lexical Tradition
(Ura 1) ……………………………………………………………………………………….. 15
Michael Langlois. The Kings, the City and the House of
David on the Mesha Stele in Light of New Imaging
Techniques ……………………………………………………………………………….. 2
Anat Mendel-Geberovich & Mitka R. Golub. The Tel
ʿEton Bulla: A Revised Reading and Some Onomastic
Remarks …………………………………………………………………………………… 49
Nadav Naʾaman. The Isaac Story (Genesis 26) and the
Land of Gerar ………………………………………………………………………….. 59
Jaeyoung Jeon. Egyptian Iconography and the Battle
with Amalek (Exodus 17:8-16) Revisited …………………………… 89
François Bron. La collection d’antiquités sudarabiques
de François Antonovich ……………………………………………………….. 117
Laurent Capron. Deux fragments d’épîtres
pauliniennes (1 Thess. et 1 Cor.) en araméen
christopalestinien ………………………………………………………………….127
Gaby Abousamra. An Incantation Bowl from the
Matenadaran ………………………………………………………………………… 139
Giancarlo Toloni. « Babel und Bibel ».
The Scientific Work of Luigi Cagni ……………………………………. 147

Valérie Matoïan. Ougarit, depuis déjà 90 ans …………………. 159
Michel al-Maqdissi. Les fouilles de Ras Shamra-Ougarit
dans le contexte de la « question archéologique
syrienne » durant la première décennie du mandat
français (1919-1929) …………………………………………………………… 163
Aurélie Carbillet & Valérie Matoïan. Les pointes de
« flèches à percussion » d’Ougarit …………………………………….. 185
Valérie Matoïan & Bernard Geyer. La coupe RS 26.318
et la vaisselle en serpentinite d’Ougarit …………………………… 215
Corinne Lanoir. Quand les femmes apparaissent sur
des ânes ; de quelques ambassades féminines à
Ougarit et dans la Bible hébraïque …………………………………… 235
Nicolas Jacob-Rousseau & Bernard Geyer. Habitat,
bâti et aménagements ruraux dans la plaine de Ras
Shamra au début du XXᵉ siècle …………………………………………. 265

Papers delivered at the workshop “Memory as Capital in
Iron Age Levant and Beyond” held in Paris, 23–24
February 2018
Sarah Lange-Weber. Shaping the Collective Memory at
(Collective?) Grave Sites: The Representation of
Death as a Tool for Creating Shared Memories in the
Late Bronze Age and Iron Age Northern Levant …………… 295
Laura Battini. Consented Violence in the Collective
Memory: the Lachish Case from Epigraphic and
Iconographic Data ………………………………………………………………. 337
Matthieu Richelle. Cultural Memory from Israel to
Judah …………………………………………………………………………………….. 373
Virginia R. Herrmann. The Reuse of Orthostats and
Manipulation of Memory in the Iron Age Syro-Hittite
Kingdoms ……………………………………………………………………………… 399
Tatiana Pedrazzi. The Construction of a New Collective
Memory in Phoenicia as a Response to Achaemenid
Power. Material Culture as an “Objectified Cultural
Capital” …………………………………………………………………………………. 441

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts

L’historien programmeur

Le site “L’historien programmeur” publie des tutoriels (en français) évalués par des pairs qui permettent l’initiation à et l’apprentissage d’un large éventail d’outils numériques, de techniques et de flux de travail pour faciliter la recherche et l’enseignement en sciences humaines et sociales. Il a pour but de créer une communauté diversifiée et inclusive de rédacteur(trice)s, d’auteur(e)s et de lecteur(trice)s.

Exemple de leçon : “Nettoyer ses données avec OpenRefine”, de
Seth van Hooland, Ruben Verborgh et Max De Wilde. Ce tutoriel se concentre sur la façon dont les chercheurs et chercheuses peuvent évaluer et agir sur l’exactitude des données.

Jean-Michel Roynard

Chargé d'édition à l' UMS 2409 du CNRS, Collège de France - Institut des Civilisations

More Posts