Tous les articles par Jean-Michel Roynard

Chargé d'édition à l' UMS 2409 du CNRS, Collège de France - Institut des Civilisations

L’historien programmeur

Le site “L’historien programmeur” publie des tutoriels (en français) évalués par des pairs qui permettent l’initiation à et l’apprentissage d’un large éventail d’outils numériques, de techniques et de flux de travail pour faciliter la recherche et l’enseignement en sciences humaines et sociales. Il a pour but de créer une communauté diversifiée et inclusive de rédacteur(trice)s, d’auteur(e)s et de lecteur(trice)s.

Exemple de leçon : “Nettoyer ses données avec OpenRefine”, de
Seth van Hooland, Ruben Verborgh et Max De Wilde. Ce tutoriel se concentre sur la façon dont les chercheurs et chercheuses peuvent évaluer et agir sur l’exactitude des données.

Jean-Michel Roynard

Chargé d'édition à l' UMS 2409 du CNRS, Collège de France - Institut des Civilisations

More Posts

À l’école des scribes de Babylone

L’écriture cunéiforme, bien qu’elle figure sur les médailles du CNRS, est encore largement méconnue. C’est toutefois la première écriture inventée dans l’histoire de l’humanité. Pour les  80 ans du CNRS, UMR ArScan a élaboré quatre projets pour faire découvrir cette écriture et la civilisation mésopotamienne en animant une « école de scribes » inspirée de celle de Babylone il y a 4000 ans. Les participants seront invités à écrire de petits textes en cunéiforme dans l’argile fraîche et à calculer en base 60, un système dont nous avons hérité aujourd’hui pour la mesure du temps et celle des angles.

Jean-Michel Roynard

Chargé d'édition à l' UMS 2409 du CNRS, Collège de France - Institut des Civilisations

More Posts

Registration for The Connected Past Oxford 2018 is open now

A two-day international inter-disciplinary conference featuring 46 talks about network research on a wide variety of topics including Archaeology, Physics, History and Computer Science.
Registration: https://connectedpast.net/registration-2/
Programme: https://connectedpast.net/other-events/oxford-2018/programme/

When? 6-7 December 2018
Where? University of Oxford, United Kingdom
Keynotes? Dr. Nathalie Riche (Microsoft Research) and Dr. Matthew Peeples (Arizona State University)
How do social networks evolve over huge time-scales? How did geography constrain or enhance the development of past social networks? These are fundamental questions in both the study of the human past and network research, yet our ability to answer them is severely hampered by the limited development of spatiotemporal network methods. PastNet is an inter-disciplinary network that aims to stimulate the development and application of such methods through networking meetings, a conference and a workshop.
Network research is also becoming more common in disciplines concerned with the study of past human behaviour: archaeology, classics and history. These disciplines have a strong tradition in exploring long-term human behavioural change and spatial phenomena, despite being forced to use fragmentary textual and material sources as indirect evidence of such phenomena.
By bringing together network researchers from archaeology, classics, computer science, digital humanities, history, mathematics, network science, oriental studies, physics, psychology, and sociology, The Connected Past 2018 conference in Oxford aims to foster cross-disciplinary exchange to push network research further. The historical disciplines will contribute new spatiotemporal approaches and datasets to network research, whereas the traditional network research disciplines will further stimulate the critical application of network approaches to the study of the human past.
Topics might include, but are not limited to:
– Spatial networks
– Temporal networks
– Archaeological network research
– Historical network research
– Missing and incomplete data in archaeological and historical networks
– What kinds of data can archaeologists and historians use to reconstruct past networks and what kinds of issues ensue?
– Formal network analysis vs qualitative network approaches: pros, cons, potential, limitations

Jean-Michel Roynard

Chargé d'édition à l' UMS 2409 du CNRS, Collège de France - Institut des Civilisations

More Posts

Le projet MAP (cartographie des polythéismes anciens)

Le projet MAP, d’une durée de 5 ans (octobre 2017 – septembre 2022), approche les religions de l’Antiquité à travers les épithètes utilisées pour caractériser divers aspects des dieux. Il vise à répertorier, dans les sources épigraphiques, papyrologiques et littéraires, à enregistrer dans une base de données, à traiter au moyen d’outils issus de l’analyse de réseaux et de la cartographie, et à analyser en fonction des contextes les épithètes divines en tant qu’éléments donnant accès aux modes de représentation, de structuration et de déclinaison du divin, ainsi qu’aux stratégies de communication entre les hommes et les dieux dans une multitude de contextes historiques. L’approche comparative, qui se concentrera sur les mondes grec et sémitique, entre 1000 av. et 500 ap. J.-C., permettra aussi d’affronter les questions de transferts, traductions, adaptation des épithètes, ainsi que leur mise en images et en récits.

https://hal.archives-ouvertes.fr/MAP-ERC/hal-01700653v1

Jean-Michel Roynard

Chargé d'édition à l' UMS 2409 du CNRS, Collège de France - Institut des Civilisations

More Posts