SENSATIONNEL! UN NOUVEAU DÉCHIFFREMENT!

 

Il y a quelques jours à peine, on annonçait le déchiffrement de l’élamite linéaire, une écriture utilisée en Iran entre la fin du IIIe mill. av. J-C et le début du IIe mill. av. J-C. et notant la langue élamite. Découverte en 1901 sur le site de Suse, cette langue n’avait pas pu être traduite. C’est un français, François Desset, professeur à l’Université de Téhéran et membre du laboratoire Archéorient de Lyon, qui est arrivé à déchiffrer cette langue, après une douzaine d’années de travail, en collaboration lors de ces deux dernières années avec trois autres chercheurs: Kambiz Tabibzadeh, Mattheiu Kervran et Gian-Pietro Basello.

Il est parti d’inscriptions très répétitives incisées sur des vases en argent. Comme d’autres déchiffreurs avant lui, il sait que dans ce type d’inscriptions il y a des noms de rois et de divinités. Et que le lexique sera plus  simple, puisque plus standardisé et limité. En partant donc de l’une de ces inscriptions, il a retrouvé le nom de deux rois et de la divinité principale de l’époque et a ainsi pu traduire le reste.

Inscription en élamite linéaire sur un vase en argent vers 1900 av. J-C (© F. Desset)
Inscription en élamite linéaire sur un vase en argent vers 1900 av. J-C (© F. Desset)

Il s’agit d’une découverte exceptionnelle puisque l’on peut désormais avoir accès à des nombreuses sources locales, quand avant on devait se contenter de ce que les Mésopotamiens disaient de leurs voisins. Et surtout, c’est l’histoire de l’écriture que cette découverte remet en question.  L’écriture Élamite linéaire en effet est bien différente du cunéiforme et François Desset suggère que cette écriture est dérivée de l’écriture proto-élamite (fin IV-début IIIe mill av. J-C). Il y aurait donc eu à la fin du IVe mill. trois écritures contemporaines et indépendantes: le cunéiforme en Mésopotamie, l’écriture proto-élamite en Iran et les hiéroglyphes en Égypte.

Il faudra pourtant attendre la publication (prévue en 2021) pour que la communauté des spécialistes se prononce sur cette découverte, annoncée par François Desset lui même, le laboratoire Archéorient et la revue Science et Avenir. Selon ces sources, François Desset aurait fait une démonstration online avec des collègues européens fin Novembre. Et il les aurait tous convaincus. C’est une très belle nouvelle en cette fin d’année rendue encore plus sombre à cause de la pandémie! Toutes nos félicitations à François Desset, Kambiz Tabibzadeh, Mattheiu Kervran et Gian-Pietro Basello..

François Desset (© F. Desset)
François Desset (© F. Desset)

ET CE LUNDI 14 DÉCEMBRE, À 16H00 (heure de Paris), FRANÇOIS DESSET DONNE UNE CONFÉRENCE QUE VOUS POUVEZ SUIVRE ONLINE, en cliquant sur ce lien:
https://unipd.zoom.us/j/82694347697?pwd=cVVZVVJJc0Z1b3JpdTh6MWI5WGtwdz09
Titre de la conférence: A New History of Writing on the Iranian Plateau
Bonne vision!

 

PS: je remercie François Desset lui même de m’avoir relue et avoir donné la permission d’utiliser ses photos

Vous pouvez citer cet article de cette façon : Laura Battini, “SENSATIONNEL! UN NOUVEAU DÉCHIFFREMENT!”, dans Sociétés humaines du Proche-Orient ancien, 09/12/2020, https://ane.hypotheses.org/9206. –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––– Cite this article as: Laura Battini, “SENSATIONNEL! UN NOUVEAU DÉCHIFFREMENT!,” in Sociétés humaines du Proche-Orient ancien, 09/12/2020, https://ane.hypotheses.org/9206.

 

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.