Les âges de la vie humaine

 

 

Depuis qu’il est sur terre, l’homme a remarqué l’existence de plusieurs âges de la vie humaine et il en a aussi vécu certains, le plus souvent au moins deux sinon trois: l’enfance, l’âge adulte, la vieillesse. Et il les a aussi représentés parfois ensemble (comme ici le tableau de Hans Baldung, Les Trois Âges et la Mort, daté vers 1510; ou l’image d’ouverture, le tableau de Tiziano Les trois âges de l’homme, vers 1512); parfois séparément, surtout dans l’antiquité classique qui aime représenter des corps jeunes et beaux -selon l’idéal grec du καλὸς κἀγαθός- mais qui peut aussi représenter l’âge sénile (image ci-dessous).

skyphos attique à figures rouges: Héraklès et sa nourrice âgée (dos voûté, canne pour marcher). Birchler Émery 2018: fig.4
skyphos attique à figures rouges: Héraklès et sa nourrice âgée (dos voûté, canne pour marcher). Birchler Émery 2018: fig.4

 

En Mésopotamie il y a un certain nombre d’images d’enfants mais la majeure partie concerne les adultes dans la force de l’âge. En revanche, en l’état actuel des recherches, la représentation de vieillards reste conjecturale et les images qui pourraient les représenter se comptent sur les doigts d’une main… Pourquoi? Pourquoi n’y a-t-il pas en Mésopotamie une représentation qui de manière claire fasse penser à une personne âgée? Peut-être parce que nous n’arrivons pas encore à identifier les personnes âgées dans l’iconographie mésopotamienne: nos règles et nos codes stylistiques ne correspondent pas ou pas tout à fait à ceux de la Mésopotamie…. Mais peut-être la raison est-elle aussi dans la durée moyenne de vie des anciens, qui rarissimement arrivaient à un « grand âge ».

Il existe un seul texte qui parle des âges de la vie humaine, la tablette Sultantepe 400, retrouvée à Sultantepe (ancienne Huzirina) en 1952.  Voici la transcription et puis la traduction:

Transcription de la tablette Sultantepe 400 (d'après van Buylaere 2012: 855)
Transcription de la tablette Sultantepe 400 (d’après van Buylaere 2012: 855)

«  40 ans la maturité, 50 ans les jours courts1
60 ans la virilité, 70 ans les jours longs,
80 ans la vieillesse, 90 ans l’extrême vieillesse »

Cette tablette ne peut pas être prise de manière littérale: elle indique un âge idéal presque jamais atteint au Proche-Orient ancien. La presque totalité des squelettes retrouvés correspondent à des âges de 0 à 40-50 ans. À ma connaissance, à une exception près, il n’y a pas de squelettes d’hommes ou de femmes de 70, voire 80 ans… Et en général, les squelettes de 40-50 ans représentent moins de 10% des morts…
En plus, cette tablette de Sultantepe est ésotérique: les âges de la vie humaine sont une toute petite partie d’une composition plus large comprenant d’abord des divinités, puis des démons, des oiseaux, des vents, et des jours du mois. Et chaque section a une signification qui va au-delà de la lettre et qui nous échappe, car ce qui était secret ne devait même pas être écrit, mais expliqué oralement. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si la tablette commence de l’âge de 40 ans, la « fleur de l’âge », peut-être l’âge à laquelle certains mystères pouvaient être expliqués…

Il y a certes des exceptions, mais elles ne devaient concerner pratiquement que l’élite: Adad-Gupi, la mère de Nabonide, dernier roi babylonien2, ayant d’abord été prêtresse de Sin, ce qui la préservait de naissances multiples et des dangers connexes, aurait vécu 102 ans. De même le roi  Rim-Sin de Larsa aurait régné 60 ans: cela ne signifie pas qu’il est monté au trône à l’âge adulte, et on ignore pour tous les rois mésopotamiens à quel âge ils ont pu régner3. Mais ce qui est sûr c’est que Rim-Sin a vécu au moins 60 ans.

 

Urkish/Tell Mozan: sceau-cylindre de la nourrice Zamena, époque akkadienne (d'après Parayre 1998: fig.16c)
Urkish/Tell Mozan: sceau-cylindre de la nourrice Zamena, époque akkadienne (d’après Parayre 1998: fig.16c)

Et les autres âges de la vie? Grâce à des textes administratifs et épistolaires, on connait les autres phase de la vie. Il n’y a pas un terme général pour désigner l’enfance: il y a les nourrissons, qui étaient nourris au sein jusqu’à l’âge de 2-3 ans, les enfants sevrés, les enfants hauts de 3, 4, 5 paumes -ce qui est une indication très imprécise puisque la croissance varie d’un individu à l’autre-, les filles pas encore mariées, les garçons adolescents. Puis, la jeune fille devient femme mariée et le garçon homme. Du mariage à 40 ans, l’âge à laquelle fait allusion la tablette de Sultantepe, il n’y a pas de définitions d’âge. Et pourtant, après la petite enfance, qui était très touchée par la mortalité, aussi cette phase jusqu’aux 40 ans avait un taux de mortalité extrêmement élevé: les hommes mouraient à la guerre, les femmes en accouchant4…  Ce cas était tellement fréquent qu’il existe une élégie pour une femme morte en couches:

«  Le jour où le travail a commencé, mon visage est devenu sombre, le jour où j’ai commencé à donner la vie mes yeux se sont brouillés. J’ai prié à mains ouvertes la Dame des dieux, “tu es la mère de celles qui ont porté un enfant, sauve ma vie !”
En entendant cela, la Dame des dieux voila son regard: “Pourquoi continues-tu à me prier ?”
Mon mari, qui m’aimait, poussa un cri: “Pourquoi veux-tu me prendre la femme qui m’est si chère ?”
…(cassure du texte)… Tous ces nombreux jours j’étais avec mon mari, j’ai vécu avec lui qui était mon amour. La mort est venue rampant dans ma chambre, elle m’a conduite loin de ma maison, elle m’a arrachée à mon mari » (K. R. Nemet-Nejat, Daily Life : 129-130)

Portez-vous bien!

 

Vous pouvez citer cet article de cette façon : Laura Battini, “Les âges de la vie humaine”, dans Sociétés humaines du Proche-Orient ancien, 14/06/2020, https://ane.hypotheses.org/8716. –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––– Cite this article as: Laura Battini, “Les âges de la vie humaine,” in Sociétés humaines du Proche-Orient ancien, 14/06/2020, https://ane.hypotheses.org/8716.

 

Pour aller plus loin:
Birchler Émery, P.  2018. Entre vieux sages et mendiants émaciés : la mise en images de la vieillesse en Grèce archaïque.  Cahiers des études anciennes LV : 37-64.
van Buylaere, G. 2012.
The Secret Lore of Scholars. In G. Lanfranchi, D. Bonacossi Morandi, C. Pappi et S. Ponchia (éds), Leggo! Studies Presented to Frederick Mario Fales on the Occasion of His 65th Birthday: 853-863. Wiesbaden: Harrassowitz.
Nemet-Nejat, K. R. 2002. Daily Life in Ancient Mesopotamia. Peabody: Hendrickson.
Parayre, D. 1998. Les âges dela vie dans le répertoire figuratif oriental. Ktema 22: 59-89.

Pfisterer-Haas, S. 1989. Darstellungen alter Frauen in der griechischen Kunst. Bern: Peter Lang.

  1. ce qui signifie que si on meurt à cet âge, la vie a été courte []
  2. ayant régné de 556 à 539 av. J-C. []
  3. ainsi, ne sachant pas à quel moment ils montaient sur le trône, on ne peut pas déduire l’âge à leur mort des rois qui ont eu des règnes très longs, comme Shulgi d’Ur qui aurait régné 48 ans, et Hammurabi de Babylon qui aurait régné 43 ans []
  4. pendant l’accouchement ou des infections suite à l’accouchement []

Laura Battini

Chargé de Recherche au CNRS (UMR 7192 – PROCLAC, Paris), spécialiste d’architecture et d’iconologie syro-mésopotamienne

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.